Le 04/02/2021 dans Rencontre

L’interview de Éva Offredo

Après avoir écrit l’histoire Les Kamis de mon kimono dans Georges
N° Japon, nous avions proposé à Éva Offredo de penser à un album. Le voici ! À votre tour de découvrir Yahho Japon!

Dans ce livre, tu décris des métiers très peu connus. Comment les connais-tu ?

J’ai un « petit-grand » coin de ma bibliothèque spécialement dédié au Japon, tout un tas de livres accumulés depuis une dizaine d’années: romans, livres d’images (graphisme, illustration, albums), mangas, revues, essais, poésies, livres de cuisine… J’ai ainsi pioché dans mes souvenirs de lecture.

Ces métiers existent donc vraiment ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, ils existent ! Les métiers que je documente me permettent d’évoquer certains aspects du Japon. C’est aussi l’occasion de raconter des vies hors des sentiers battus, de parler de femmes qui ne renoncent pas à leurs rêves d’enfance.

Est-ce que Tsuyu, Moso et Higasa existent aussi ?

Toutes ces femmes sortent de mon imagination mais elles pourraient exister. Je me suis amusée à inventer des vies à partir de collages d’éléments crédibles.

Mais es-tu allée au Japon pour faire ce livre ?

Je suis déjà allée trois fois à Tokyo en vacances, donc pas spécialement pour faire ce livre. La première fois, c’était avec mes parents à l’âge déjà adulte, la deuxième seule avec mon bébé de 9 mois, la troisième fois, toujours avec mon fils qui avait alors grandi (8,5 ans) et son papa. Quand on a goûté au Japon, on ne rêve que d’une chose : y retourner !

Dans Yahho, le prénom des personnages a toujours un lien avec leur métier ou leur passion, est-ce le hasard ?

Ces femmes ne font qu’un avec leur métier, tellement, qu’elles finissent par leur ressembler ! C’est pourquoi tu pourras découvrir dans leur prénom en effet, mais aussi dans leur coiffure, la forme de leur visage, certains détails physiques… des indices sur le métier qu’elles pratiquent. Chaque nouveau portrait s’ouvre sur une double page sans texte (un portrait et un paysage) qui t’invite à mener l’enquête… avant de découvrir l’identité réelle de ces personnages dans les pages suivantes.

Chaque rencontre a une couleur, comment as-tu choisi ?

J’avais en tête un album « arc-en-ciel » dans lequel chaque personnage devait pouvoir exprimer sa personnalité unique. Pour certains personnages comme Tsuyu, Higasa et Uchimizu, je me suis essentiellement appuyée sur la dominante colorée de leurs lieux de vie : le brun de la terre, le jaune du soleil, le vert de la mousse. Pour d’autres comme Shikiri ou Kodomo, il s’agissait plutôt de montrer par la couleur leurs personnalités avant-gardistes : un rose tout sauf fifille, un bleu décalé.

Ton livre est un peu une bande dessinée et aussi un documentaire, c’est ce que tu voulais ?

Mes voyages au Japon n’ont ressemblé à aucun autre tant ce pays est surprenant. Je ne pouvais pas me permettre d’imaginer un livre trop classique dans sa forme. L’album tente alors de proposer une expérience de lecture un peu particulière alternant des images pleine page avec des bandes dessinées, des moments de contemplation avec des moments d’information.

Comment dessines-tu ? Combien de temps as-tu mis pour faire ce livre ?

Je commence par des croquis de recherches. Une fois mes compositions fixées, je réalise mes tracés définitifs au stylo bille. Puis, je les scanne et colorise mes planches à l’ordinateur.

Combien de temps as-tu mis pour faire ce livre ?

Cet album est l’un de mes livres les plus élaborés. J’y ai mis beaucoup de moi. Je voulais être à la hauteur de l’incroyable carte blanche offerte par mes éditrices de Maison Georges. Entre la recherche d’inspiration, le travail de documentation, l’écriture du texte, le découpage de la narration et la réalisation de la maquette finale, ce fut un travail au long cours. Plus d’une année.

Éva, quel est ton personnage préféré ?

Oh la la, c’est trop difficile de répondre à cette question ! Ce serait comme choisir un chouchou parmi ses enfants ! Je les aime toutes de la même manière ! Je serais en revanche bien curieuse de savoir laquelle est ta préférée ?

Propos recueillis par Anne Bensoussan pour Georges N° Anniversaire