Le 09/10/2020 dans Rencontre

L’interview de Sophie Guerrive

Février 2020, Georges contacte Sophie Guerrive pour lui demander une histoire sur la mythologie. À l’époque, il ne savait pas qu’elle avait aussi inventé une grande histoire sur l’amitié… Voici leur conversation !

Comment as-tu eu l’idée de cette histoire pour Le Club des amis ?

Tulipe, Violette et Crocus existaient déjà dans leur version adulte : la série Tulipe. Je voulais faire un livre pour les plus jeunes et raconter la jeunesse de mes personnages, comment ils s’étaient rencontrés, etc. Et j’avais envie que l’enfance de Tulipe et de ses amis se déroule il y a très, très longtemps, à une époque un peu préhistorique où le monde était plein de mystères, le ciel plein d’étoiles, où l’on vivait dans des huttes au fond des clairières et où l’on pouvait rencontrer des ours au coin des bois. 

Dans ce numéro de Georges, il y aussi une histoire de toi, sur la mythologie. Tu écris des histoires pour les magazines et pour des livres ?

En général, j’écris plutôt des livres, mais de temps en temps, on m’appelle pour faire une histoire dans un magazine ! C’est intéressant parce que ça m’oblige à sortir de mes séries habituelles, à créer de toute urgence des nouveaux personnages qui peuvent ensuite devenir des compagnons de route. 

Et tes personnages sont toujours des animaux… pourquoi ?

Non, ce n’est pas vrai. Des fois, il y a des arbres ou des cailloux qui parlent. 

Pourquoi avoir choisi trois copains qui sont un ours, un oiseau et un serpent ? Ils sont très différents.

Peut-être justement parce qu’ils sont différents, et donc complémentaires. On peut reconstituer les trois éléments avec eux : l’ours c’est la terre, l’oiseau c’est l’air, le serpent c’est l’eau. Il y a une symbolique un peu magique… enfin, je dis ça maintenant, mais sur le moment je n’ai pas fait exprès. Je pense que je trouvais ça plus lisible graphiquement que de faire, par exemple, un ours et un chien qu’on aurait pu confondre. 

Est-ce que c’est ton premier album pour les enfants ? Il y a un 1 sur la couverture, ça veut dire que tu sais déjà qu’il y a une suite ?

J’ai déjà réalisé un livre pour enfant, un cherche-et-trouve qui s’appelle « Moustique, mission sauvetage », et les aventures de Moustique se déclineront également en BD très bientôt. Mais c’est vrai, ça ne fait pas très longtemps que je fais des livres jeunesse. Avec Le Club des amis, j’ai envie de faire une série, parce que quand j’ai terminé le tome 1 j’avais l’impression de ne pas avoir fini, et j’ai tout de suite commencé à écrire le tome 2 !

C’est vrai que tu n’avais pas de TV quand tu étais petite et que c’est pour ça que tu as beaucoup dessiné ?

Non seulement je ne regardais pas la télé, mais je n’avais pas beaucoup de distractions d’une façon générale et comme je m’ennuyais beaucoup, je dessinais beaucoup. J’aurais pu devenir experte en observation de mouches ou en fabrication de monuments en allumettes mais le destin en a décidé autrement. 

Tu dessines comment et comment fais-tu pour la couleur ?

Je dessine à la main avec un feutre noir sur du papier, et ensuite je scanne mon dessin en noir et blanc et je le colorie à l’ordinateur. 

Et toi, quelles sont tes BD pour enfants préférées ?

Quand j’étais petite, en dehors des classiques comme Tintin, j’adorais les aventures de Picsou par Don Rosa, et aussi les strips comme Charlie Brown ou Mafalda. Tout ça était déjà vieux à l’époque, alors j’imagine que maintenant ça doit paraître carrément préhistorique. Je ne connais pas très bien la BD jeunesse actuelle, je vais demander des conseils à Georges… Ah si ! J’ai une amie qui fait un truc super, ça s’appelle Le Club des chats ! Comme quoi tous les livres avec « club » dedans sont super. 

Propos recueillis par Anne Bensoussan pour Georges N° Mythologie